1ère traversée solaire polaire

Un petit air de rentrée souffle sur l’aventure…

Finies les vacances ! Le mois d’août s’achève et il est maintenant plus que temps de reprendre le chemin du chantier. L’été a été parsemé de belles rencontres faîtes au fil des Salons et Festivals auxquels j’ai eu la chance de participer avec mon livre « Passagère de l’Arctique ». Tout cela m’a donné quantité de nouvelles idées qu’il va falloir maintenant trier si je ne veux pas trop m’éparpiller.

J’aimerais tellement pouvoir reprendre l’écriture mais cela requiert un espace que je crains ne pas pouvoir trouver dans l’immédiat. Les journées sont courtes, les nuits sont parfois longues et je n’ai toujours pas réussi à freiner la course du temps.

Nous avons du pain sur la planche dans les mois à venir si nous voulons pouvoir faire les premiers essais du prototype solaire avant que les belles dépressions de l’hiver ne s’abattent dans la Baie de la Forêt Fouesnant. Non pas que je craigne le mauvais temps, mais un baptême du feu par belle mer et petite brise serait quand même plus agréable que dans des conditions trop musclées.

Le moteur électrique Torqeedo que j’attendais depuis le mois de juillet est enfin arrivé. Il va falloir maintenant l’installer et attendre la livraison des batteries pour pouvoir vérifier que nous sommes sur la bonne voie. Beaucoup d’incertitudes encore, nous avançons à tâtons, mais c’est là l’essence même d’un projet novateur. Peu d’expériences ont été menées dans ce sens jusqu’à présent, et même si Raphaël Domjan est là pour me guider, lui qui a été à l’initiative du projet Planet Solar, il est difficile de faire le parallèle entre son bateau de 30 mètres équipé de 500 m² de panneaux photovoltaïques et le mien de 6 mètres à peine, doté de 12 m² de ces mêmes panneaux.

L’aventure est en route et j’espère bien ne pas rester sur le bord de la route pour la laisser passer !